11 octobre 2007

Kamal Sabri, virtuose du sarangi

Kamal Sabri (accompagné aux tablas par l'excellent Nabankur Bhattacharya), est un jeune artiste qui maîtrise déjà l'art de captiver son public par son jeu brillant et magnétique...
kamal
Kamal Sabri
Héritier d’une lignée familiale de sept générations de musiciens célèbres, Kamal Sabri, virtuose du Sarangi (vièle traditionnelle à archet), nous emporte sur les routes envoûtantes des ragas de l’Inde du nord. Le son subtil et le jeu exceptionnel de cet artiste font de ses concerts des moments inoubliables.
Il est le fils du grand maestro USTAD SABRI KHAN, et porte en lui le riche héritage de la Sania Gharana (lignée, école), tradition à laquelle il a voué sa vie.
Kamal a été initié et dirigé par son père dans le style de la Sania Gharana de Rampur dès l’age de 5 ans, et très vite, l’enfant prodige a fait parler de lui dans le monde de la musique classique indienne. Sa musique brillante et son talent d’accompagnateur ont vite été reconnus auprès d’éminents chanteurs classsiques.

En Inde, Kamal a participé à de nombreux et prestigieux festivals au fil des années, et il a reçu de nombreux prix. Il apparaît régulièrement dans les programmes classiques des radios nationales de son pays, ainsi qu’à l’étranger.
Il a imprimé son style dans de grands festivals nationaux et internationaux comme l’ "Art of the Bow" de Geneve, en Novembre 2001, ou le Concert du Millénaire pour la Convention Internationale en Grande-Bretagne.
Il a eu le privilège d’être le plus jeune artiste indien à participer aux « 24h du Raga » à Paris en l’an 2000. A cette occasion, il a su charmer son public en jouant dans 9 concerts en tant qu’accompagnateur, avec son père, des plus grand artistes vocaux.
Il a joué avec les plus grand musiciens de son pays, comme Zakir Hussein, Fateh Ali Khan, Jan Garbarek.
Il a même enregistré pour des groupes de musique actuelle comme Massive Attack.

Cet artiste polyvalent est aussi compositeur pour des musiques de films, documentaires, spectacles de danse…
Il continue d’explorer le vaste royaume des musiques du monde tout en restant fidèle à la pureté de la tradition de la musique classique indienne.

Son instrument, le sârangî sarangi
Signalé dès le 16ème siècle comme instrument populaire, le sârangî fit son apparition à la cour de Mohammad Shah II (1719-1748), à l’apogée du chant classique khyal. Issu du terme saurangi (littéralement « mille couleurs »), le sârangî est le principal instrument à archet de l’Inde. Le sârangî accompagne à merveille le chant dans la musique de l’Inde du Nord (chez les Langas du Rajasthan notamment).
La sonorité émouvante du sarangi s'apparente au timbre de la voix et s'impose d'emblée comme l'instrument de prédilection pour accompagner le chant. Il demeure longtemps le compagnon de route de bardes itinérants qui sillonnent les quatre coins de l'Inde.
Très prisé des milieux aristocratiques dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, puis délaissé par la société anglo-indienne, le sarangi, instrument difficile à maîtriser, a retrouvé sa fonction d'accompagnement auprès des chanteurs de Khyal et depuis un demi siècle environ, est devenu un instrument soliste à part entière.

Enfin, sachez que Kamal vient tout spécialement de Delhi pour ce concert, qui aura lieu samedi 13 octobre à 20h30 à l'auditorium du lycée Daudet...

Laissez vos commentaires sur le concert

Posté par indeanimes à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Kamal Sabri, virtuose du sarangi

Nouveau commentaire